Comparaison des cartes

Veuillez sélectionner une circonscription électorale selon l'ancienne carte (2011) pour visualiser la nouvelle délimitation en fonction de la prochaine carte électorale du Québec (décision finale du 23 février 2017). La proposition préliminaire et la proposition révisée peuvent également être affichées en choisissant l’onglet correspondant. Vous pouvez ainsi suivre l’évolution des travaux de la Commission qui ont mené à l’établissement de la nouvelle carte électorale du Québec. Les 125 nouvelles circonscriptions sont entrées en vigueur le 23 août 2018.

Nouvelle délimitation (décision finale 2017)

OU
Circonscription de 2011
Nouvelle(s) circonscription(s)
Limite municipale (31 janvier 2017)
Limite d'arrondissement
Ligne à haute tension
Voie ferrée
Circonscription de 2011
Nouvelle(s) circonscription(s)
Limite municipale (31 janvier 2017)
Limite d'arrondissement
Ligne à haute tension
Voie ferrée

Description de la nouvelle circonscription électorale

La circonscription de Chauveau comprend les municipalités suivantes : Lac-Beauport (M), Lac-Delage (V) et Stoneham-et-Tewkesbury (CU).

Elle comprend aussi la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de Charlesbourg et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de Charlesbourg, le prolongement de la ligne arrière de la rue de Dublin (côté sud), cette ligne arrière, le boulevard Henri-Bourassa, la rue George-Muir, l’autoroute Laurentienne (73), la rue de la Faune et la limite de l’arrondissement de Charlesbourg.

Elle comprend également la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, le boulevard de l’Ormière, le prolongement vers le sud de la rue Monseigneur-Cooke, cette rue, l’avenue Industrielle, la rue du Petit-Vallon, la ligne à haute tension et la route de la Bravoure (573).

Elle comprend, de plus, la réserve indienne de Wendake.

Enfin, elle comprend le territoire non organisé de Lac-Croche.

Description de la circonscription électorale proposée

La circonscription de Chauveau comprendrait les municipalités suivantes : Lac-Beauport (M), Lac-Delage (V) et Stoneham-et-Tewkesbury (CU).

Elle comprendrait aussi la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de Charlesbourg et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de Charlesbourg, le prolongement de la ligne arrière de la rue de Dublin (côté sud), cette ligne arrière, le boulevard Henri-Bourassa, la rue George-Muir, l’autoroute Laurentienne (73), la rue de la Faune et la limite de l’arrondissement de Charlesbourg.

Elle comprendrait également la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, le boulevard de l’Ormière, le prolongement vers le sud de la rue Monseigneur-Cooke, cette rue, l’avenue Industrielle, la rue du Petit-Vallon, la ligne à haute tension et la route de la Bravoure (573).

Elle comprendrait, de plus, la réserve indienne de Wendake.

Enfin, elle comprendrait le territoire non organisé de Lac-Croche.

Description de la circonscription électorale proposée

La circonscription de Chauveau comprendrait les municipalités suivantes : Lac-Beauport (M), Lac-Delage (V) et Stoneham-et-Tewkesbury (CU).

Elle comprendrait aussi la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de Charlesbourg et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de Charlesbourg, le prolongement de la ligne arrière de la rue de Dublin (côté sud), cette ligne arrière, le boulevard Henri-Bourassa, la rue George-Muir, l’autoroute Laurentienne (73), la rue de la Faune et la limite d’arrondissement de Charlesbourg.

Elle comprendrait également la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, le boulevard de l’Ormière, le prolongement vers le sud de la rue Monseigneur-Cooke, cette rue, l’avenue Industrielle, la rue du Petit-Vallon, la ligne à haute tension et la route de la Bravoure (573).

Elle comprendrait, de plus, la réserve indienne de Wendake.

Enfin, elle comprendrait le territoire non organisé de Lac-Croche.

Description de la nouvelle circonscription électorale

La circonscription de Chauveau comprend les municipalités suivantes : Lac-Beauport (M), Lac-Delage (V) et Stoneham-et-Tewkesbury (CU).

Elle comprend aussi la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de Charlesbourg et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de Charlesbourg, le prolongement de la ligne arrière de la rue de Dublin (côté sud), cette ligne arrière, le boulevard Henri-Bourassa, la rue George-Muir, l’autoroute Laurentienne (73), la rue de la Faune et la limite de l’arrondissement de Charlesbourg.

Elle comprend également la partie de la Ville de Québec située dans l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles et délimitée comme suit : la limite de la Ville de Québec, la limite de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, le boulevard de l’Ormière, le prolongement vers le sud de la rue Monseigneur-Cooke, cette rue, l’avenue Industrielle, la rue du Petit-Vallon, la ligne à haute tension et la route de la Bravoure (573).

Elle comprend, de plus, la réserve indienne de Wendake.

Enfin, elle comprend le territoire non organisé de Lac-Croche.

Liste des abréviations

Origine et signification

La circonscription électorale de Chauveau est établie en 1965. Auparavant, elle a porté les noms Québec (1792-1939) et Québec-Comté (1939-1965). Elle est située sur une partie du territoire des arrondissements de La Haute-Saint-Charles et de Charlesbourg de la ville de Québec, et s’étire au nord jusque dans la réserve faunique des Laurentides.

La circonscription porte le patronyme de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (1820-1890), avocat, intellectuel et homme politique. Il participe à la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste et de la Société canadienne d’études littéraires et scientifiques, et fait ses armes en politique comme député de Québec à partir de 1844. Entre 1855 et 1867, il est surintendant du bureau d’Éducation où il s’applique à développer le réseau scolaire au Québec. De retour en politique active au lendemain de la Confédération canadienne, il devient le premier à occuper le siège de premier ministre de la province de Québec, de 1867 à 1873. Chauveau enseignera le droit à l’Université de Montréal entre 1878 et 1890 et, concurremment, sera shérif de Montréal de 1877 jusqu’à sa mort, en 1890.

Sources